Ma Robe préférée : la robe Wanda de la Maison Victor

Certains et certaines l’ont vu sur ma page Facebook ou mon compte Instagram, voici la robe rouge orangé en viscose que vous avez tellement aimé !

Je l’ai réalisé il y a longtemps déjà, mais je n’avais pas le mannequin pour vous faire de belles photos.
Voici qui est arrangé depuis que j’ai chiné un très beau mannequin ancien au Vide-Grenier du coin.

 

Encolure V profonde et ceinture qui marque la taille….
En maille Viscose de chez Tissu du Chien vert, un maximum de confort
Alors, vous aimez ?
Et bien sûr vue de dos !

Et pour les couturières qui veulent en savoir plus….

Origine du patron ?112201178_o
La Maison Victor, édition 51, sept/oct 2016.

Difficulté de réalisation ?
Selon la Maison Victor, facile.
Pour moi, ça a été jusqu’à ce jour le plus difficile projet que j’ai réalisé. Il y a une raison simple à cela : j’ai choisi un tissu extensible extrêmement glissant, et en prime très fragile : de la viscose avec de l’élasthanne.

Tissu choisi ?
Jersey Viscose (95%) Elasthanne (5%) rouge orangé, 380g/mètre /origine Tissus du chien vert.
(ravie de la couleur comme du toucher, par contre aie aie aie pour le travailler…et pourtant j’ai une surjeteuse !!)
http://shop.chienvert.com/fr/9826-jersey-viscose-uni-rouge-orange.html

Taille choisie ?
Un 38 pour le TP, un 36 pour le TT et TH (ce sont les tailles belges).
Un modèle que j’ai ajusté donc 🙂

Temps de réalisation ?
5 heures à l’époque…. aujourd’hui avec mes nouvelles connaissance et mon expérience… 1h30 🙂

Modifications effectuées par rapport au patron d’origine ?
J’ai approfondi l’encolure, car quand on a une forte poitrine, ce type d’encolure ne rends pas bien.
Et je l’ai plissé et fini avec un biais à cheval…
j’ai ajouté un renfort de lastin aux épaules (pour assurer de la longévité au vêtement) et je n’ai pas mis de thermocollant sur l’ourlet bas de robe pour le pas le raidir. C’est ma chère Sarah qui m’a terminé l’ourlet avec sa recouvreuse – j’en ai de la chance !

Concernant la ceinture, une finition « à cru » pour mon tissu n’était pas vraiment envisageable. J’ai donc préféré la coudre à la surjeteuse et la retourner.

Et le résultat ?
Le tissu est magnifique et confortable et c’est vrai que la coupe est saillante.
Je suis contente du résultat mais je vais me faire la main sur des coupes plus simples pour apprendre à maitriser ce type de tissu.

A retenir ?
Attention aux approfondissements des encolures en V (en particulier sur tissu extensible, mais pas que). Dorénavant, j’enlèverai 1 à 2 cm à mon V à la coupe afin de s’assurer de la marge pour éviter un décolleté trop profond.

Concernant la couture de tissu fin élastique, la surjeteuse me semble indispensable….
Ou alors une très bonne machine à coudre, moderne, avec un beau point stretch !

Je recommande ?
Surtout pas aux débutantes, et surtout pas aux couturières qui n’ont pas de surjeteuse, ou alors dans un tissu moins glissant et moins élastique (type interlock). Mais le tissu doit rester « fin » quand même, sinon la robe va mal tomber.
Donc je recommande le modèle aux couturières averties, car oui, la coupe est belle et confortable, les deux qualités que je recherche toujours dans un vêtement fait main.

Date de réalisation ?
octobre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Auteur de l’article : Atelier Oli&jO

Créatrice de l'atelier OliandjO, entrepreneuse motivée à toute épreuve, je partage avec vous le où, comment, pourquoi de cette belle aventure.

Et vous, vous en pensez quoi ?