Débardeur en maille légère pour un été bleu bleu bleu

Déniché chez Myrtille à Orvault il y a deux semaines (alors que j’avoue, je n’y allais pas du tout pour ça… mais pour de l’occultant pour les rideaux d’Olivia…), j’ai fondu devant cette maille rayée pleine de promesses…

tissu maille - atelier Oli&Jo
Tissu maille acheté chez Myrtille à Orvault

Lavé, puis rangé sur la pile des tissus (oui, LA pile qui ne fait que monter), il attendait au chaud que je m’occupe de son cas. Et jeudi, je me suis lancée.
J’avais une idée hyper précise de ce que je voulais. Donc après feuilleté mes deux livres préférés sur la couture stretch ( Coudre le stretch de Marie Poisson et Jersey pour toutes de Annabel Benilan ), je me suis décidée à faire mon patron moi-même :
Mon premier patron sur mesure pour du tissu extensible.
Pour les novices en couture, je vous explique le challenge : un patron de tissu extensible doit tenir compte du pourcentage d’élasticité du tissu. Sous peine d’être très mal coupé. Pour vous la faire courte, un patron pour un tissu élastique sera plus petit qu’on patron pour un tissu classique (coton ou jean par exemple). Mais la question, c’est : de combien je réduis ? et où ?

Bref, voici le résultat 🙂

Top maille sur mesure - atelier OliandjO
Le débardeur fait sa première sortie au soleil et qu'est ce qu'il est confortable... avec une petite ceinture qui le resserre à la taille

Je vais être 100% franche avec vous : ce n’est pas du tout ce type de top que je voulais réaliser. Initialement avec cette maille, j’imaginais un petit pull léger, manches raglan, donc un peu large, style coupe loose, resserré par une ceinture au niveau des hanches (comme sur mon modèle marinière).

 Que s’est-il passé vous demandez vous ?

Premier patron sur mesure pour de la maille, j’ai oublié de rajouter l’aisance du vêtement, et je me suis contentée d’adapter le patron d’origine à la maille (réduction de 10 à 20% des mensurations pour gérer l’élasticité). L'extrait de l'ouvrage Patrons de couture : utilisation, modification, création de Lee Hollahan ci-après vous illustre très bien cette notion d'aisance, en fonction du confort et du tombé recherchés.

extrait de "Patrons de Couture" par Lee Hollahan
Aisance d'un vêtement en fonction du confort souhaité - extrait de "Patrons de Couture" par Lee Hollahan

Les manches raglan ne sont pas un oubli : mais j’ai préféré jouer la carte du modèle classique pour tester l’adaptation du patron. Et heureusement, parce que un débardeur manches raglan… bah ce n’est pas possible !
Du coup, le modèle est ajusté mais néanmoins très confortable.
En l’essayant, j’ai abandonné l’idée de lui mettre des manches, car je me suis dis que ça ferait un débardeur sympa. Et qu’il me reste assez de tissu pour faire le petit pull manches raglan aussi 🙂

Top maille sur mesure - atelier OliandjO
top confort, c'est la magie du sur-mesure !

Bon, vous aimez ?

Et pour les couturières, voici en détail la fiche projet 🙂

Origine du patron ?

Variante de mon patron de base – réalisé avec la méthode de Line Jaque (Rendez-vous ICI pour plus de détails).

Difficulté de réalisation ?

1/5. Il n’y a aucune difficulté dans ce modèle (si vous avez déjà cousu un modèle en maille). Pas de boutonnière, ni de pinces… un modèle simple et efficace (comme j’aime quoi :))

Tissu choisi ?

Une maille fine de belle qualité – mais c’est l’usage qui le confirmera… acheté chez Myrtille à Orvault.

Temps de réalisation ?

2h00 environ, ce qui inclut l’adaptation du patron de base, la reproduction du patron sur papier calque, le tracé et la coupe, et l’assemblage et finitions.

Modifications effectuées versus le patron d’origine ?

Le patron d’origine étant mon patron de base, j’ai effectué les modifications nécessaires à l’adaptation pour un tissu extensible : j’ai enlevé les pinces taille (en les reportant sur les côtés), et les pinces épaules (même chose, elles ont basculé dans l’emmanchure).

Comment ça s’est passé ?

Top maille sur mesure - atelier OliandjO
Pose du biais pour les finitions des emmanchures, réalisé avec le tissu.

Avec la surjeteuse pour assembler, c’était du gâteau bien sûr. Je dirai 10 minutes montre en main pour les épaules et les côtés, sachant que j’ai renforcé les épaules au lastin pour qu’elles ne se détendent pas.

Un peu hésitante, j’ai testé la couture du biais de finition de l’encolure et des manches avec ma machine professionnelle. Hésitante parce qu’elle ne fait pas de point spécial pour les tissus extensibles (le fameux point éclair que j’utilise sur ma familiale). Mais chez Magic Couture lors de mon stage en janvier, j’avais vu que Sylvia faisait comme ça. Et en effet, ça fonctionne parfaitement, les finitions sont impeccables.
Mais si vous n’avez pas une bête de course comme moi, tout ça est faisable avec une familiale, aiguille stretch, et point éclair pour l’assemblage, et point aiguille double pour la pose des biais.

Top maille sur mesure - atelier OliandjO
En bas, j'ai fini avec une petite bande de tissu pour que ce soit plus "classe"

 

 Et le résultat ?

Ok, ce n’est pas ce que j’avais prévu, mais il me plait beaucoup.
Le tissu tient ses promesses, il est doux, et il tombe bien. Et puis en enfilant ce débardeur, la magie du sur-mesure a à nouveau opéré sur moi : la magie d’un vêtement parfaitement ajusté et confortable.

Top maille sur mesure - atelier OliandjO
et de dos aussi il coupe bien 🙂 Happy me!

Alors, je recommande ?

Alors, oui, mais pas à des débutantes. Je m’explique : réussir son patron de base nécessite déjà un peu d’expérience. L’ajuster pour un modèle, encore un peu plus. Et l’ajuster pour un tissu extensible, encore plus. Donc je vous conseille, comme moi, de ne pas sauter les étapes précédentes, ça vous évitera des déconvenues 🙂

Date de réalisation ?

Mars 2017

Rendez-vous dans quelques jours pour voir le PULL manches RAGLAN rêvé 🙂


Et retrouvez ce projet sur :


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Auteur de l’article : Atelier Oli&jO

Créatrice de l'atelier OliandjO, entrepreneuse motivée à toute épreuve, je partage avec vous le où, comment, pourquoi de cette belle aventure.

1 commentaire sur “Débardeur en maille légère pour un été bleu bleu bleu

    boiron

    (18 mars 2017 - 17 h 40 min)

    je le trouve très beau. Et même si ce n’est pas ce que tu voulais faire au départ il te tombe à merveille. Comme tu le dis très bien du sur mesure et donc fait pour toi. Et bravo alors car pour une première c’est une très belle réussite.

    PS: je vois que côté météo vous n’avez rien à envier à Toulouse !!!

Et vous, vous en pensez quoi ?